Mon blog fût nominé au Mali Média Awards par la fondation Tuwindi

Logo-Tuwindi CP : Tuwindi

Sharing is caring!

  • La Fondation Tuwindi est une organisation de droit Malien non partisan à but non lucratif. Leur objectif est d’utiliser les technologies de l’Information et de la communication pour soutenir le développement social et économique. Tuwindi intervient dans le secteur de la gouvernance, de la citoyenneté, des droits humains et de la démocratie. Leur approche consiste à consolider la démocratie et le développement social et économique en fédérant les actions du gouvernement, des organisations de la société civile, les médias et les partis politiques.

Logo-Tuwindi CP : Tuwindi

Depuis deux ans, la Fondation Tuwindi   organise les éditions des Mali Média Awards (MAMA).
Les Mali Medias Awards est une initiative de la Fondation Tuwindi qui a pour objectif de promouvoir le professionnalisme et l’excellence dans le domaine des médias au Mali. Il récompense les professionnels et organes de médias qui se distinguent par leurs engagements et la qualité de leurs travaux ainsi que le respect de la déontologie de leur métier. Sa première édition qui s’est déroulée en mai  2017 dernier a eu un succès fou;
Comme la dernière édition, les MAMA récompensent cette année les meilleures productions portant sur des sujets d’intérêt public dans les catégories suivantes;

  • -Reportage
  • -Analyse Journalistique
  • -Portrait
  • -Magazine enquête/ investigation
  • -Prix spécial genre
  • -Prix spécial journalisme citoyen (blog)

À travers mon activiste, mon amour inconditionnel pour l’écriture et surtout par mon article

Une seconde chance pour le Mali

j’ai été nominée cette année dans la catégorie Prix spécial journalisme citoyen (blog). Lorsque la fondation Tuwindi m’a appelé pour me faire part de ma nomination et surtout de mon invitation à la soirée Gala de remise des prix, une immense joie et d’excitation ont envahi ma personne. J’étais émue, honorée et tellement touchée. Mais le temps d’une seconde, je suis très vite redescendu de mon petit nuage, la réalité m’a très vite rattrapé. La soirée du gala organisé par Tuwindi, se tient comme à l’accoutumer à Bamako, et moi je suis de service à Tombouctou, l’une des villes les plus éloignées et difficilement accessibles du Mali.

 

Comment allais-je m’y rendre? Telle était la fameuse question qui bourdonnait dans ma tête. Environ 1000 km sépare Bamako de Tombouctou, la route est impraticable, et on n’est jamais à l’abri d’une attaque criminelle ou terroriste puisque nos forces de l’ordre et de l’insécurité ne sont quasiment pas déployées sur la plupart des zones, les terroristes qui monopolisaient la majorité du tronçon décourageait tout envie de se déplacer par voie terrestre. Comment voyager dans ces conditions? Tout était là pour me décourager. Toutes mes possibilités étaient bloquées:

  1. L’avion des Nations unies a fait des restrictions suite à l’attaque du camp de la Minusma (Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali) revendiqué par les terroristes, le peu de temps qui me restait ne me permettait pas d’enclencher les processus administratifs pour un vol, de toutes les façons je doutais fort de l’avoir.
  2. L’avion militaire des forces Armées Maliennes, FAMA, était en standby pour cause de révision technique.
    Le vol commercial à changer ses restrictions car ne prenant plus directement une personne physique, eux ne traitent désormais qu’avec les personnes morales.
  3. L’avion privé de l’entreprise où je travaille n’est plus sur le territoire malien, en déplacement au Burkina Faso depuis quelques semaines.
  4. Le bateau n’est plus de campagne à cause de la période non propice, pas d’eau sur les berges…                     Finalement

Je n’avais qu’une seule et dernière alternative: voyager par voie terrestre!

dans le desert de Tombouctou. CP: Ag Ibrahim

Devais-je accepter d’entamer ce voyage à travers des zones où l’insécurité, le banditisme et le terrorisme font la loi? Suis-je consciente de tous les dangers que je cours en prenant le risque de m’embarquer dans cette aventure? Il faut noter que sur cette route de nombreuses femmes ont été violées, des honnêtes citoyens se sont fait agresser, dépossédés de leurs biens et des fonctionnaires de l’État maliens enlevés.
Après mille détours, doutes et suspicions avec mon alter ego, j’ai fini par faire le choix du courage. Être une blogueuse ne devrait pas se limiter à écrire des textes derrière son ordinateur, mais aussi à assumer les sacrifices que nécessite son engagement.

Regroupement des voyageurs CP: Ag Ibrahim

Au petit matin de la date du 4 juillet me voilà dans un véhicule de transport public peu confortable et très bruyant. Au nombre de 14 passagers assis dans une minuscule 4×4, nous étions entassés comme des sardines dans une boîte de conserve. Nous voyagerons en convois avec 3 autres véhicules pour plus de sécurité. Cependant un petit détail attira mon attention, il se murmurait dans le groupe des passagers que deux hommes étaient probablement des terroristes qui voyageaient avec nous.
Je voyais la panique et la frayeur se dessiner sur le visage de quelques-uns de mes compagnons de route. Dans ma tête, tout cela ne me disait rien de bon, on n’avait pas encore pris la route, ne serait-il pas mieux de rebrousser chemin? Il était encore temps de ne pas exposer ma vie à des dangers imminents pour une nomination à un prix.
Une fois de plus mon courage et ma détermination eurent raison de mes appréhensions, mais surtout je dois avouer qu’avoir à mes côtés un confrère blogueur du nom Ag Ibrahim me donnait un peu de courage, au moins je me dis que s’il y a incident il sera là pour me protéger, ou peut-être non, dans ces genres de situations, tout le monde cherche à sauver sa peau… rire… mais non je suis sûr que mon confrère blogueur veillerait sur moi… bref j’ai accepté de continuer cette aventure et nous avons finalement entamé le voyage…

Panne mecanique dans le desert

Après des dizaines d’arrêts pour panne mécanique dans le désert, nous voilà le lendemain à 4h du matin à Bamako. Je crois que tout Malien et malienne devraient faire le voyage BamakoTombouctou où vice-versa pour se rendre compte de certaines réalités géo sociales et sécuritaires de notre pays. Quant à moi, Je ne sentais plus mes pieds, et j’étais si épuisé que tout mon corps était douloureux. Tout ce que je voulais c’était de rentrer chez mon père, prendre une bonne douche et dormir le plus longtemps possible.

 

Deux jours plus tard, Nous sommes dans la nuit du samedi 07 juin, aux prestigieux hôtels Azalai Laico où se tiendra la soirée de remise de prix. Un accueil digne de ce nom nous a été réservé. La fondation Tuwindi a mis les petits plats dans les grands. Tidiane Togola, le directeur exécutif de la fondation Tuwindi et toute son équipe ont fait un boulot remarquable, tout était là pour nous faire passer une agréable soirée: des artistes de renom, des danseurs chorégraphes, l’un des meilleurs slameurs du Mali, des grandes personnalités de la jet-set malienne et du média et tout cela avec l’animation de la sulfureuse Countel Amadou.

Table des nominés.
CP: Fatim Toure

 

Mais ce beau décor ne m’empêchait pas d’être encore plus stressée, surtout que je venais de découvrir l’identité des autres nominées, les meilleurs blogueurs du Mali. Je me suis rendu compte que je ne ferais vraiment pas le poids face à ces blogueurs de renommés tout aussi expérimentés et meilleurs dans leur domaine mais surtout qui jouissent d’une visibilité certaine dans le monde du blogging au Mali.

L’évidence m’a frappée, la réalité m’a rattrapée: j’aurais dû savoir que c’était trop beau pour être vrai, mais non je me suis entêté à prendre tous ces risques pour venir m’humilier. Cette situation m’inspire une si triste évidence : J’aurais dû rester tranquillement chez moi ainsi je ne me serais  pas mise dans une situation aussi embarrassante. Mais l’heure n’était plus au regret, je ferais mieux de profiter de la soirée d’autant plus que je suis déjà là et surtout en très bonne compagnie de ce beau monde de journalistes, animateurs TV et radio et blogueurs.

 

Quelques instants plus tard c’est l’heure de l’annonce des résultats, mon cœur se serre, je suis stressée, moi qui déteste les suspenses, c’est comme si on était en train de me menacer avec une arme à feu, prête à faire feu sur ma tempe, des sueurs froides emportaient mon maquillage facial.
Les annonces ont été faites par catégorie, vient le tour de ma catégorie: le prix citoyen journalisme blog!
Finalement, je suis passée du stress à la résignation: il ne faut pas être mauvaise joueuse. De toutes les façons si ça ne marche pas cette fois, ça marcherait une autrefois, ma vie ne s’arrêtera pas à ce prix, d’autres opportunités seront là et je pourrais les saisir, n’est-ce pas ?
Avant que je ne finisse cette discussion avec mon alter ego, je remarque toute l’attention de la salle sur moi. J’ai manqué un épisode? En réalité, quelque chose semblait m’avoir échappé. Apparemment, Fatimata Toure venait de remporter le prestigieux prix des Mali média Awards dans la catégorie Prix citoyen journalisme blog!

Je suis sous le choc, je n’arrive pas à le croire jusqu’à ce que des gens se lèvent pour me prendre dans leurs bras et me féliciter. Alors c’est donc vrai que c’est moi qui ai été choisi? Je commence alors à prendre la mesure de ce qui allait désormais être l’un des plus beaux moments de ma vie. Mon Dieu je suis sans mots, la suite était comme un film où je me voyais plus spectatrice comme actrice, on m’aide à monter sur l’estrade, je n’avais pas fait de discours, en fait je ne m’y attendais vraiment pas, à aucun moment je n’avais la prétention d’anticiper cet instant magique. Mais bon j’improvise, Je fais un speech rapide et les gens applaudissent. Après avoir reçu mon prix, je suis submergée par tant d’émotion que je me perds, des félicitations aux accolades en passant par des séances d’interview je passe l’une des meilleures soirées de ma vie.

avec le president de la communaute des blogueurs du Mali Mr Hama Domo et le representant d’un autre laureat.

 

De retour chez moi, bien au chaud dans mon lit, je ressasse cette belle expérience inoubliable dans ma tête, ce voyage terrestre symbolise le voyage intellectuel que j’effectue dans le monde du blogging depuis le jour où j’ai compris que savoir lire me permettaient de savoir écrire et partager mes pensées, mes expériences, mes émotions au profit de combats qui nous font avancer vers de meilleures compréhensions des défis, et des combats que nous devons relever en tant que citoyens de ce pays et du monde…

Cette reconnaissance est la preuve qu’on ne devrait jamais abandonner malgré les obstacles et les preuves têtues de notre défaite. Une nouvelle ère s’est ouverte pour moi, l’ère du renouveau, car consciente à présent que ma plume peut toucher plus d’un, je m’oblige à satisfaire désormais mes lecteurs et lectrices.

Attestation CP: Fatim Toure

Pour en arriver là, il m’a fallu parcourir des contrées du Nord du Mali où l’insécurité, la pauvreté, l’analphabétisme, la malnutrition, le terrorisme et le manque d’eau forment un cocktail ni détonant ni explosif mais amer, un cocktail amer à boire pour toute Malienne, tout Malien et pour tout partenaire de notre pays. Dans la réalité de la vie dans mon environnement, la situation précaire ne favorise pas l’autonomisation de la femme, s’y affirmer et se faire valoir est un processus des plus difficiles. Et cette reconnaissance de mon apport intellectuel à travers le blogging m’encourage à m’investir davantage dans ce que je sais faire de mieux: lire et écrire pour réformer les mentalités et les comportements.

Mon combat pour la reconnaissance des réalités du nord Mali n’est pas vain, mon combat pour la promotion de la femme n’est plus inutile. Mon plus grand combat que symbolise le développement personnel, par l’acceptation de soi et la valorisation de sa propre personne, vient de connaitre un nouveau tournant. Je suis profondément touchée, honorée et tellement reconnaissante.

Interview. CF: Fatim Toure

Du fond du cœur je remercie  toutes celles et tous ceux qui m’ont soutenu:

  • -À ma famille qui m’a toujours témoigné un soutien indéfectible sans vraiment comprendre la blogeuse que je suis, et qui la plupart du temps ne comprenne absolument rien de mes activités mais continue de me soutenir aveuglément.
  • -À Sankorelabs qui a cultivé l’amour du blogging dans mon cœur.
  • -ÀMondoblog, qui continue à me former et de me guider dans ma passion.
  • -À la communauté des blogueurs du Mali, plus qu’une communauté en fait, une famille.
  • -À mes ami(e)s pour leur soutien indéfectible, leurs petits mots d’encouragement par des messages et des appels.
  • -À mes valeureux abonnés qui lisent, commentent et critiquent avec intelligence et sympathie.
  • -À la fondation Tuwindi pour la confiance et la reconnaissance.

Sharing is caring!

À propos de l'auteur

Je suis Fatimata Toure, malienne. Blogueuse sur l'atelier des médias Mondoblog RFI. Activiste et blogueuse à Doniblog Mali. Chroniqueuse sur Wattpad. Et office assistante dans une entreprise. Écrire? C'est ma raison de vivre, l'occasion pour moi d'exister à travers mes mots. Véritable curieuse, je suis insatiablement à la conquête de nouveau savoir car à partir du moment où une personne cesse d'être en quête d'informations et de connaissances à propos d'elle-même, l'ignorance s'installe. Je suis émotive, je suis passionnée et j'ai n'ai pas honte d'aimer parce que les émotions font de nous des êtres humains. Elles nous rendent réels. J'aime vivre, j'aime exister et surtout j'aime être moi-même. Selon moi chaque être humain à dans son âme une composante forte et remplie d'une détermination qu'on ne pourrait jamais acheter. Venez découvrir le mien et surtout permettez-moi de faire partie de la votre.

Archives par auteur

26 Commentaires

    1. Merci Annadjib, c’est vraiment gentil.

      Ah oui, je remarque qu’au fond je doute beaucoup de moi, mais c’est vrai que la meilleures des choses est d’être positive et de mettre les chances de son côté.

  1. Une des choses le pl lus compliquée c’est d’écrire mais le plus dire aussi c’est de traduire la réalité telle qu’elle est en graphiques ou en écrits. Et là contre toute attente une femme ambitieuse qui a bravé les dangers du nord et tout le cortège de ses agitations post-crises, nous fait comprendre par cet article qu’il est aussi important, de vivre ce qu’on écrit. Par sa plume elle nous fait comprendre aussi que l’espoir doit être la marque principale de toute femme. Cela dénonce aussi un espoir pour toute femme.

    1. Merci beaucoup Ali Indiya.

      C’est vrai que le fait de raconteur l’histoire exactement comment cela c’est passée était vraiment émouvant et passionnant.

      J’ai dû sauter des parties pour ne pas trop rallonger le texte. En tout cas l’aventure n’avait été facile, le trajet qui est tellement risqué avec des dangers qui ne dit son nom.

      En fait de compte tout c’est bien passé pour moi et c’est ce qui compte.

  2. Félicitations !!
    C’était une soirée magnifique à tes côtés et des autres lauréat(e) s.
    Nous te suivons et te suivrons de près et de loin!!
    Hâte pour une nouvelle édition !!

    1. Ah oui Abdoul, c’était vraiment génial d’être à vos côtés a cette soirée mémorable.

      J’ai énormément apprécié votre professionnalisme.

      Merci pour le soutient, je suis plus que touchée.

      Vivement le prochain MAMA19.

  3. C’est avec plaisir que j’ai appris que tu as reçu le prix décerné par le Mali Média Awards.

    Il s’agit là d’une bien belle récompense pour marquer l’excellence de ton parcours, pour le dynamisme et la motivation dont tu fais preuve.

    Je suis ainsi heureux de t’adresser mes plus vives et sincères félicitations pour cet achèvement que tu mérites amplement.

    Bien sincèrement!

    1. Je suis profondément touchée par tant de considération à mon égard Adjovi.

      Même si je ne suis qu’à mes débuts et toujours dans l’optique de m’améliorer, cette reconnaissance me fait valser de part et d’autre, et je me rends compte que je dois encore me surpasser.

      Merci pour ton soutient, ton accompagnement et surtout de ta fidélité envers ce blog.

  4. Je vois que j’avais de m’investir intellectuellement et émotionnellement pour cette grande dame. Non seulement tu es intellectuellement supérieure à beaucoup d’entre nous mais tu es BRAVE. J’aime beaucoup le passage où tu soulignes que c’est bon d’ecrire mais c’est mieux d’aller plus loin en décidant d’entreprendre ce voyage. Tu démontres ton engagement pour les causes que tu défends, en plus tu gagnes en notoriété. Tu m’as définitivement conquis. Love.

    1. Owww Sidy, je rougis tout le temps, à chaque je lis un de tes commentaires à mon sujet et je ne m’en lasse pas.

      Mais n’oublie surtout pas que c’est toi qui m’as coachée et a fait ressortir en moi le leader qui s’y cachait.

      Je refuse de m’égaler à toi, même si j’ai gagné un prix, après tout tu es aussi mon mentors.

      Merci vraiment pour tous ces mots, toutes cette attention si particulière destinée à modeste personne.

  5. Bravo et toutes mes félicitations ma Homo. Je taboue que tu m’inspire à chaque fois que je te lis et je suis fans. Sincèrement ton courage et ta détermination sont à saluer je te dis chapeau ! Sinon à l’heure là voyager de Tombouctou à Bamako par la voie terrestre est non seulement risqué mais très dangereux aussi,seul l’amour que tu porte sur ce que tu fais ,et l’idée de faire plaisir à tes lectrices et lecteurs ont été dune part une source d’encouragement et d’autre part ta détermination. Merci encore et encore…bon vent et vivement ton prochain récit.. Big up!

    1. Ma Fatou, Mon Homo, ma femme forte qui m’inspire tant.

      J’ai beaucoup appris de toi sincèrement, la grande sœur que tu es m’a toujours montré qu’il ne faut pas jamais baisser les bras.

      En ce qui concerne le tronçon Tombouctou-Bamako, je pense vraiment que l’état doit prendre les revendications de la population en compte et trouver une solution pour la sécurité et la stabilité de la population, sinon des gens souffrent vraiment.

      Merci pour ta motivation et ta capacité à me hisser toujours plus haut.

      We are together !

  6. Fatimata, en lisant ton texte je me suis substitué à toi et j’ai compris le calver que vivent les habitants de Tambouctou. Ces habitants, de rébellion en rébellion, continuent et continueront de croire en un retour au calme si des gens comme toi militent pour leur cause.

    1. Merci Dicko.

      Je t’assure, les habitants de cette ville vraiment en ce qui concerne leurs déplacements, les conditions ne sont pas bonnes, la sécurité n’y est pas et il n’y a pas de dédommagement en cas de problèmes.

      Bref il nous faut vraiment un Etat pour revoir le cas de la population de Tombouctou.

      Et comme nous devons tous apporter notre pierre a l’édifice, je pense faire ma part en dénonçant certaines situations.

  7. Fatimata, en lisant ton texte je me suis substitué à toi et j’ai compris le calvaire que vivent les habitants de Tambouctou. Ces habitants, de rébellion en rébellion, continuent et continueront de croire en un retour au calme si des gens comme toi militent pour leur cause.

    1. Merci Dicko.

      Je t’assure, les habitants de cette ville vraiment en ce qui concerne leurs déplacements, les conditions ne sont pas bonnes, la sécurité n’y est pas et il n’y a pas de dédommagement en cas de problèmes.

      Bref il nous faut vraiment un Etat pour revoir le cas de la population de Tombouctou.

      Et comme nous devons tous apporter notre pierre a l’édifice, je pense faire ma part en dénonçant certaines situations.

  8. je suis bien d’accord qu’il n’ya rien de plus beau que ce qui ne peut servir a rien. ma personne ton parcourt tant routier que qu’intellectuel confirment  » l’amour d’une chasse à la bonne cause ».
    Courage et comptons mutuellement sur nous. au plaisir de te compter parmi les femmes leaders qui prendront place au Salon Africain du Numérique et du Leadership Féminin au Togo en avril 2019.

    1. Brice, je suis profondément touchée par tant d’estime.
      Certes ça n’a pas été facile mais avec l’aide de beaucoup de facteurs je m’en suis bien sortie.
      Ça sera un honneur pour moi de faire partie de ces femmes leaders qui prendront place au Salon Africain du Numérique et du Leadership Féminin au Togo en avril 2019.
      Vivement cet évènement.

  9. Toute une histoire ce voyage. Tu decris tres bien le contraste entre le Nord et le Sud du Mali. Vivement que les decideurs puissent faire quelque chose pour desenclaver ces zones. Tu as non seulement une belle plume mais tu touches des sujets tres sensibles. A l’instar de Twindi je formule le voeu que d autres institutions puissent valoriser tes efforts et ta passion. Un conseil ce serait bien que tu fasses relire tes textes pour reduire au maximum les coquilles? Bon vent mon amie, ma soeur.

    1. Ah oui Aimée, c’est vraiment une réalité, une si triste réalité. Vivement que le gouvernement puisse prendre ses responsabilités et agir dans les normes.

      Merci pour tous ces compliments, que le tout puissant entende tes prières.

      Alors les fautes d’orthographes et moi, c’est une très longue histoire d’amour. Et pourtant des gens relisent mes textes avant publication, mais bon cela veut aussi dire que je dois redoubler d’effort pour être à la hauteur des attentes de mes abonné(e)s.

      Merci pour tous ces remarques qui m’aide à m’améliorer.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *