Friperie: pour ou contre? Votre avis m’intéresse.

Sharing is caring!

 

« La friperie est l’ensemble d’habits chaussures ou objets qui ont servi à certaines personnes et qui peuvent être réutilisés par d’autres. En générale, ces produits sont rapportés de l’extérieur( France USA Asie etc.) « 

Crédit photo Fatim Touré

Ces derniers temps, il y a trop de polémique autour de ce phénomène dans mon pays. L’autre jour, Un ami styliste bien aisé me disait qu’il était bel et bien contre la friperie. Grand fut mon étonnement parce que je suis sûre et même certaine, qu’avant, il était un très grand adepte de la friperie. Mais j’ai compris son détachement parce qu’il veut que sa ligne de vêtements prospère. Autrement dit, au lieu que les gens achètent de la friperie, qu’ils achètent nos produits locaux( par là, j’entend ses produits a lui bien évidemment. De l’égoïsme, je vous dis). Je n’étais pas totalement d’accord avec lui mais bon il insista tellement jusqu’à dire que son vœu le plus ardent est que l’État malien interdise la friperie!
De ce cet échange, il m’est venu à l’esprit de rediriger et de vous soumettre un billet sur ce phénomène dans lequel je tacherai de souligner des raisons d’être pour ou contre la friperie.

Les produits de la Friperie accessible à moindre coût…

Vous savez, les jeunes aiment bien se saper, surtout ceux de mon pays, le Mali. La mode, oui! Mais à quel prix?
Pas forcément à la hausse. Rares sont ceux d’entre nous qui avons les moyens de s’offrir les vraies marques ou de la haute couture. Avouez-le les filles! on ne peut pas toujours se le permettre. Et vous aussi les gars, avouez! Surtout que rare d’entre nous n’est né avec une cuillère en or dans la bouche, Papa et Maman ont d’autre chat à fouetter que de nous amener faire du Shopping. Avec mille bouches à nourrir, Ces trucs là sont des balivernes.

Donc voilà, les jeunes comme moi, les pauvres comme moi, qui veulent entrer dans la cour des grands même si moyen n’y est pas. Les filles comme moi qui veulent bien avoir l’air classe même si voilà les vêtements dans les vitrines sont des passages interdits pour nous. Les rêveuses, ambitieuses et qui veulent bien se faire voir n’ont pas d’autre choix que d’aller vers la friperie.

Avant, elle n’était considérée que pour les pauvres, les moins démunis, ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter le minimum. En vue de son prix très moins cher donc facilement à porter de main, la société n’a octroyé la friperie qu’au pauvre seulement. De ce fait, beaucoup de personnes avaient honte qu’on sache qu’ils portent de la friperie, que dis-je? Même aujourd’hui ce complexe existe.

Avant les personnes qui portaient de la friperie faisaient office de moqueries et de préjugés. Même aujourd’hui, de nombreuses personnes en ont honte, ils achètent de la friperie, le lave très Bien, le parfume et le blanchit (le repasse) prétendant ainsi l’ avoir acheté dans les boutiques prêt à porter: le summum du complexe. Non seulement le prix est extrêmement abordable mais aussi on y trouve de très bons et jolis articles.
La plupart d’entre eux sont des échantillons qu’on trouve rarement ailleurs. C’est ce qui me plait bien dans les friperies, et surtout que la qualité y est. Un bon article de la friperie dur en général plus qu’un article dans les grandes boutiques. Souvent la friperie, c’est encore mieux que les « originaux », tu peux même y trouver des vêtements qui n’ont jamais été porté avec des étiquettes là dessus.

Et le plus drôle c’est que de nombreuses boutiques de marque achètent la plupart de leurs marchandises dans la friperie, mais le revendent encore plus cher à des prix exorbitants( le complexée est alors dupé).
Quand La friperie génère de l’emploi

En Afrique, le marché de la friperie a pris un élan. Un système s’est développé autour de ce phénomène. Au Mali et au Sénégal, on fait face à une sorte de conglomérat.

Aujourd’hui bon nombre de personnes s’intéressent à la friperie. C’est un marché qui rapporte beaucoup. Incroyable, mais vrai, le marché de la friperie génère des emplois. On y trouve de plus en plus de vendeurs et de plus en plus d’acheteurs.

Au Mali on remarque une hiérarchie comme dans tout business florissant: Il y a les importateurs, ceux qui ramènent les balles de friperie de l’extérieur ou se chargent du transport de la marchandise. Il y a les grossistes, ceux qui prennent des quantités en gros et les redistribuent auprès des commerçants détaillants. Ces derniers, aussi, les livrent à des boutiques spécialisés dans la vente de la friperie, dans les marchés, à des particuliers et surtout à des vendeurs ambulants qui gagnent leur vie en faisant du porte à porte avec leurs marchandises.
Imaginez combien de milliers de personnes vivent dans ce commerce!

Toutefois, on peut noter que la friperie cache la vue sur nos produits textiles locaux. Raison pour laquelle certains trouvent qu’elle piétine nos valeurs culturelles (habillement traditionnel ), notre héritage culturel. D’une part, c’est vrai.
Mais d’autre part, j’ai envie de dire que c’est des combats inutiles que de s’en prendre à la friperie alors que des boutiques de prêt à porter de grandes marques internationales s’implantent chaque jour de plus dans nos pays. Et le pire, c’est que nous même africains, nous sommes prêts à débourser des sommes colossales dans ces boutiques? Où est la logique?

Et vous qui êtes entrain de lire cet article?
Je parie que vous êtes habillés en tenue moderne. Comment l’ai-je deviné? 😂 ne cherchez pas loin, je le sais tout simplement 😎.
Et si ce n’est pas le cas, pourriez-vous passer une semaine sans porter de tenue moderne?
On connaît tous la réponse.

Quelqu’un m’a dit que l’Afrique n’est pas la poubelle de l’Europe. Ici c’est pas la raison qui parle, c’est l’ego qui parle. J’ai envie de dire que c’est pas l’Europe seulement, presque tous les continents importent. Et puis, même dans les pays développés, des gens portent de la friperie. Et surtout que beaucoup de personnes n’ont pas les moyens de s’offrir plus que ça. On est dans un pays pauvre en voix de développement, qu’on l’assume.

crédit photo Fatim Toure

En conclusion, je crois qu’en tant que jeunes soucieux d’impacter sur sa communauté, nous devons faire la part des choses. Qu’on ne se trompe pas de combat. Certes la friperie ralentisse le commerce de nos produits locaux(habits…). Mais force est de reconnaître qu’elle génère de l’emploi aussi. Je respecte la décision de Ceux qui veulent que l’État interdisent l’importation de la friperie mais alors je me pose une question, qu’est ce que l’État fera pour ces milliers de personnes qui perdront leur emploi via ce secteur, comment est ce que l’État va compenser toutes ces chômeurs? Il faut le dire, déjà que la situation est critique dans le pays, le taux de chômage augmente de plus en plus, trouver un boulot pour subvenir à ses besoins et à celui de sa famille est extrêmement difficile.

Pour ma part si l’État veut interdire la friperie qu’il mette en place un système pour offrir plus d’emploi aux citoyens.
En ce qui concerne la friperie, je ne vois juste un moyen digne de gagner sa vie en facilitant à la classe moyenne de pouvoir s’habiller avec ses moyens. En ce qui concerne l’héritage culturelle de l Afrique, la friperie n’est pas la seule chose qui la menace. Que ça soit la friperie ou pas, la majorité de la population s’habillera en tenu moderne et le pire c’est que presque tout nos produits sont importer d’ailleurs.
le jour où l’État pourra compenser ces personnes qui vivent de cette entreprise, je serais à 1.000 •/• de bannir ce commerce.

Toutefois, des stylistes comme mon ami qui appelle de ses vœux qu’ on(L’Etat) interdise son importation, c’est leurs intérêts égoïstes qu’ ils cherchent à protéger mais je les comprends.
Alors mes chèr(e)s lecteurs(trices), qu’en pensez-vous?
L’État doit-il interdire l’importation de la friperie ou mieux, la réglementer?

Sharing is caring!

5 Comments

  1. Maxtan
    Maxtan

    J’aime beaucoup!
    Je n’ai pas lu la série des leaders ( j’ai trouvé que ça ferait beaucoup de billets à lire, j’avoue).
    Je me suis retrouvé sur ton blog parce que tu avais commenté mon dernier billet et je suis agréablement surpris. Il y a de la clarté, de la candeur dans ton style d’écriture. Tu écris comme tu parles peut-être, assurément comme tu penses, comme tu es. Et c’est beau!

    Répondre
    1. Toure Fatimata

      alors coucou Maxtan.
      T’en fait je comprend très bien.
      Eh oui je suis une fouineuse moi…. rire…. je fourre le nez partout à la recherche d’article croustillants
      Merci pour tes compliments ça me touche venant d’un frère blogueur.

      Répondre
  2. Garens Jean-Louis
    Garens Jean-Louis

    Le sujet est bien détaillé et analysé avec un œil objectif. J’allais mentionner que les boutiques allaient se payer de la friperie à bon marché et les faire payer à prix exagéré. Ce point a été touché.
    Mon avis est que on ne saurait se permettre le luxe de porter une griffe tous les jours encore moins si on est de petite condition. (Le couturier peut te faire patienter pour un vêtement qu’on aura payer la totalité des frais de confection)
    Sinon, la nouvelle est tombée récemment : Les États-Unis sur le point de sanctionner les pays qui ne veulent plus importer les vêtements usagés. Ton avis m’intéresse ???

    Répondre
    1. alteregofatim

      Cc Garens.
      Merci Beaucoup. je suis touchée par tant de pertinence dans ton commentaire. En effet je suis du même avis que toi, malgré la révolution et l’éveil de l’Afrique, je crois que la friperie a une part très importante à jouer dans notre société et surtout sur l’économie.
      Pour ce qui est de la nouvelle soit disant que les États-Unis sont sur le point de sanctionner les pays qui ne veulent plus importer les vêtements usagés. Je pense que ces allégations ne sont pas tout a fait exact. Certes l’accord mis en place entre ces importateurs et les grandes puissances seront mises en danger mais j’imagine que d’autres perspectives seront mises en place pour satisfaire chaque partie. Personnellement, je crois que la friperie est d’abord une nécessite pour une certaine couche, avant de s’étaler sur l’aspect Economique.

      Répondre
      1. Garens Jean-Louis
        Garens Jean-Louis

        Bien.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *