Je suis sélectionnée à la 8ème session de Yali Dakar !

Sharing is caring!

Crédit photo Fatim Touré

    Crédit photo Fatim Touré

Lors de ma collaboration à Sankorelabs, j’ai eu à travailler avec de nombreuses personnes exceptionnelles, parce-que intelligentes et humbles à la fois. Sankorelabs est une entreprise sociale basée à Tombouctou, au Mali.  Son but est d’aider les jeunes entrepreneurs, ceux qui innovent et qui sont porteurs d’idées créatives.

Un de mes collègues,  Pacha Aboul Hassane Cissé, qui est aussi co-fondateur de Sankorelabs , me parlait sans cesse d’un centre de formation, le Young African Leaders Initiative, appelé Yali. J’avoue que je n’y prêtais pas vraiment attention.
Mais Fatim, je suis sûr que si tu postules tu sera sélectionnée ! Me disait-il. Je te connais, je sais que tu as la volonté et les compétences nécessaires.
Mais non Pacha, ça ne me dit rien, j’ai d’autres chats à fouetter ! J’ai des priorités en ce moment : trouver un bon job pour subvenir à mes besoins et construire mon avenir , alors excuse-moi mais ce n’est vraiment pas le moment pour moi de jouer aux touristes, lol…
Face à mes propos, Pacha a laissé tomber, je l’avais convaincu de me laisser tranquille un bon bout de temps !

Mais au fond de moi je savais très bien que c’est n’était pas la recherche d’un emploi qui m’empêchais de postuler. En réalité, postuler à ce concours ne changerait en rien l’avenir si brillant que je souhaitais pour moi, au contraire, je crois que cette formation serait forcément un plus pour mon devenir. Mais alors, qu’est-ce qui me freinait ? Moi qui suis tellement dévouée, ambitieuse et toujours motivée pour relever les défis. Qu’est ce qui n’allait pas chez cette fille, si déterminée et toujours prête à entreprendre ?

Je sais ! Mais oui ! C’est la peur. La peur d’échouer!  La peur de perdre.
J’ai toujours eu peur de ne pas réussir, peur de ne pas arriver à réaliser tout ce que j’entreprends. C’est mon défi personnel. En fait, pour tout vous dire, j’avais clairement la trouille.
Mais après tout, allons y voir de plus près… qu’est ce que le YALI exactement  ?

Yali
YALI

Le Young African Leaders Initiative (YALI) est une initiative de Barack Obama, ancien président des Etats-Unis, qui date de 2010. L’objectif est de soutenir les jeunes leaders africains dans leurs efforts pour stimuler la croissance et la prospérité, renforcer la gouvernance démocratique et améliorer la paix et la sécurité sur le continent africain. Au départ, cette formation a consisté en une série de forums de haut niveau, quelques exemples : le Forum d’Obama avec les jeunes leaders africains d’août 2010, le Forum des jeunes Africaines pionnières de juin 2011, et le Sommet sur l’Innovation et le partenariat pour le mentorat des jeunes leaders africains de juin 2012. Ces forums avaient lieu à côté d’autres activités organisées dans les Ambassades américaines implantées à travers le continent africain, plus de deux mille activités à destination de la jeunesse ! Fort du succès de cette initiative, le YALI s’est élargi, il existe aujourd’hui  trois principaux programmes : le Mandela Washington Fellowship, Le YALI Network, et les Centres Régionaux de Leadership YALI.

Intéressant tout ça ! En me renseignant, je deviens beaucoup plus tentée, motivée. Mais une once de réticence résonne encore en moi. Je fait le quart de tour, faire, ne pas faire. Non Non, oui oui… Et puis finalement hop je me lance ! Ok, je vais le faire, mais sans que personne ne le sache. Je me cache pour postuler en fait ! Mais bon c’est ma décision, au moins si je postule et que je ne suis pas sélectionnée personne n’en saura rien. Ok d’accord, il y a au moins un compromis là, mon alter ego et moi, on a finalement trouvé un consensus.

La session 8 s’ouvre, je postule, déterminée, engagée,  je fais ressortir la girl power qui sommeille en moi, je donne un uppercut au 1er round, je suis pré-sélectionnée à la 1ere phase ! Fatim 1 / Défis zéro, de quoi faire remonter ma propre estime à 1.000 degrés celsus. Mais le match est serré.

La 2ème phase consiste en une interview au téléphone, j’ai terrassé mon interlocuteur de l’autre bout du fil. « J’assure » comme on le dit à la malienne, je réponds de manière satisfaisante à toutes les questions. Je séduis le gars (mais n’allez pas imaginer quoi que ce soit, lol) j’ai de plus en plus en plus confiance en moi. Je sens que ça va marcher.

Après tout ça,  je passe mes journées à guetter ma boite email en espérant tôt où tard recevoir le fameux message.  Et puis un jour je reçois un message :《Félicitations! Vous êtes sélectionné(e) pour la session 8 de formation du Centre Régional de Leadership YALI DAKAR. La session 8 du CRL YALI DAKAR va démarrer de manière effective le 16 Octobre pour une durée de 5 semaines à Dakar au CESAG.》

Crédit photo Fatim Touré
Crédit photo Fatim Touré

Incroyable ! J’ai réussi ! Je suis sélectionnée. Je saute alors de joie, comme une petite fille de 10 ans face à une friandise. Je suis tellement contente, mon Dieu ! Après toutes ces craintes, tous ces doutes et toutes mes peurs, j’ai enfin relevé le défis. Je suis une championne !

Sharing is caring!

4 commentaires Ajoutez le votre

  1. Mawulolo Mawulolo dit :

    Congrat…
    Nous on est là et on t’attend donc…

    1. alteregofatim dit :

      Ooorrhhhh mon chèr t’en fait pas. Je te ferais vivre l’aventure en 1ere loge lol… la suite sous peu. Tu va te régaler

  2. Salut Fatim et félicitations pour ta sélection à la S8 du Yali. Je suis alumni de la session 7. Je voulais par la même occasion entrer en contact avec toi comme tu l’as laissé en commentaire sur mon Blog.

    1. alteregofatim dit :

      Merci beaucoup Teddy.
      C’est vraiment gentil.
      Alors comment prendre contact avec toi. J’ai tellement de choses à te demander lol..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *